Bienvenue sur le site officiel de la commune de Bajamont

Des finances et des choix


Le conseil municipal vient de voter le budget 2017, le 4ème du mandat confié par les électeurs bajamontais à son équipe municipale. Tout ceci se passe dans une ambiance sérieuse, démocratique et conviviale permettant d’affronter les turbulences de la période en cours qui sont soit endogènes, soit exogènes.                           
Côté intérieur, la réorganisation du bureau (composé du maire et des adjoints), et de la commission finances, sous la responsabilité de Sandrine CURIE, nouvelle adjointe aux finances.
Cette commission assure une transition studieuse, ouverte, pour un passage de témoin entre les équipes : après la préparation du budget elle s’investira dans le suivi de son exécution puis se projettera sur les perspectives des années à venir en lien étroit avec l’équipe municipale.               .                                

Côté extérieur, on peut évoquer les éléments suivants :
1) l’impact significatif de la baisse des dotations de l’état (-59 000 € en 4 ans, ce qui est supérieur à notre excédent de fonctionnement moyen) en partie compensée par la dynamique de la fiscalité locale (sans hausse des taux d’imposition)
2) les dépenses de fonctionnement supplémentaires, occasionnées par le chantier du pôle enfance
3) l’aide exceptionnelle apportée à la Maison de l’Enfance lors de la transition de ses équipes dirigeantes.             .                             
    Grâce à une démarche proactive et à un souci de la maîtrise de la dépense (sans affecter la qualité du service rendu aux bajamontais) ce budget a été voté sans « hausse d’impôts » (les     taux des 3 taxes d’habitation et foncières ne sont pas modifiés : taxe d’habitation 12 %, foncier bâti 16,89 %, foncier non bâti 88,91%), confirmant l’un des engagements de notre projet électoral.
         Cette maîtrise n’est pas un objectif « hors-sol » : il s’agit d’un outil d’indépendance permettant d’assurer dans de bonnes conditions les choix actuels et futurs de la politique communale.
    En cette période agitée et incertaine, l’équipe municipale - qui s’est attachée à réagir aux « gros nuages des restrictions des dotations aux communes » - s’interroge sur les différents projets d’économies annoncés au plan national, susceptibles de compliquer encore davantage la recherche d’un équilibre budgétaire local, illustrant ainsi l’aphorisme de George Bernard SHAW « la prévision est un art difficile, surtout lorsqu’elle concerne l’avenir ».
                        La commission finances municipale.